C’est en faisant n’importe quoi qu’on devient…. Une grosse bouse.

Putain, ça fait un bail que j’ai rien mis ici. La faute à un boulot prenant (et génial, oui, ça existe ^^) et à un ras le bol révolté qui s’est malgré moi transformé en ras le bol désabusé. Mais là, franchement, alors que je me pensais enfoui dans les confins de la torpeur du petit fonctionnaire, Sieur (pour l’époque, pas pour le rang) Rémi Gaillard m’a fait grimper le palpitant et monter le tabasco aux narines. Bon, je dois l’admettre, sa parodie de Mario Kart dans les rues de Montpellier m’avait fait pisser au froc pendant plusieurs semaines. C’est d’ailleurs pour ça que je le suivais d’un œil lointain et amorphe.

Et « grâce » à cette attention que je regrette déjà, je suis tombé sur la désormais tristement célèbre vidéo « Free Sex ». Aïe, pas facile à regarder….
Bon déjà, non pas que ce soit vraiment le cœur du sujet mais déjà, c’est tout sauf marrant. Passer de mimer un pigeon géant qui chie sur des voitures au Lavomatic à ça, c’est un peu comme passer d’un grand cru Bordeaux à une bonne rasade de Viandox. Ça pique, ça pue et ça file la gerbe.

Bon, je ne vais pas en faire des caisses, il y a des millions d’articles plus détaillés et plus pertinents sur le web (cf le tumblr veille permanente) pour parler de cette grosse bouse. Mais bon, faut bien que je passe ma colère quelque part… Franchement, il pense à quoi ce naze quand il fait ça ? Il a l’impression d’être drôle ?
Je suis un méga privilégié dans l’espace public (Homme blanc, plutôt musclé avec un air de sale con) donc je ne peux même pas imaginer ce qu’ont dû ressentir les femmes qui ont subi « l’humour » de ce gros naze (déjà dit mais bon, ça fait pas de mal de se répéter). Putain mais arrêtons avec ce sacro-saint humour qui permettrait d’opresser et d’humilier des gens juste parce que lol quoi…
L’humour, c’est drôle et l’humiliation, faut être con pour trouver ça drôle, il y a rien d’autre à dire…

Alors, je sais qu’il ne faut pas le dire dans notre beau pays où la liberté d’expression permet toutes les saloperies mais je vais le dire quand même et ça vient du cœur.

Rémi Gaillard, tu veux pas rendre service à tout le monde et fermer un peu ta gueule ? Moi, en tout cas, j’aimerai bien…

Publicités

L’Humanité vous emmerde !

Depuis quelques semaines (mois), on peut vraiment en entendre des vertes et des pas mures sur l’avenir de L’Humanité. Le projet de réforme sur le mariage pour tous semble avoir réveillé tous les grands prédicateurs de fin du monde et d’effondrement de la société civilisée. Un coup on nous promet la disparition de la sacro-sainte cellule familiale, un autre l’extinction programmée de la race humaine. Pendant un (long) moment, j’ai supporté ça, tantôt en m’esclaffant, tantôt en m’agaçant. Mais là, ça y est, j’en ai officiellement plein le cloaque. J’ai la cafetière qui sature, les transistors qui débordent et les mitochondries qui surchauffent. Alors, j’ai une question à poser à tous ces grands annonciateurs du déluge approchant. Cette question, elle est simple, peut être trop d’ailleurs.
Messieurs-dames, pensez vous vraiment qu’autoriser des gens de même sexe (ou pas) à se marier va causer la fin de l’humanité ? Le pensez vous sincèrement ou brandissez vous cette menace pour défendre vos intérêts partisans ?
Alors, je ne me fais pas d’illusion, ce blog n’a pas suffisamment de public pour que j’obtienne une réponse sincère et argumentée à cette question. Mais, dans le fond, peu importe, comme je pense pas être (trop) con, je crois que j’ai déjà une partie de la réponse.
Si je pense, qu’en effet, il doit exister certains qui sont convaincus par une foi profonde que la colère de je ne sais quel Dieu va s’abattre sur l’homme si jamais cette réforme passe, je suis certain que ce ne sont pas ceux que l’on entend lever le bouclier apocalyptique le plus souvent. Il y a des gens qui, par pure homophobie (de la peur dans le meilleur des cas, de la haine dans le pire), brandissent ces arguments pour jouer sur un ressort argumentaire assez simple : la peur ! Dites aux gens que le monde tel qu’ils le connaissent est sur le point de disparaître pour être remplacé par une orgie géante entre terroristes homo-parentaux et ils se battront bec et ongles pour empêcher ça. La peur est un média extraordinaire après tout, elle permet de faire passer un message sans même avoir à l’argumenter ni à le justifier, pratique !
Alors, si vous dites que le mariage pour tous est le signe annonciateur d’une perversion plus ou moins grande (selon les sensibilités) de l’humanité, je n’ai qu’une chose à vous répondre.
L’humanité (du moins la mienne), elle vous emmerde !

%d blogueurs aiment cette page :